[CINE] Sécurité Rapprochée.

Publié le par cinenoob

safe-house.jpg

 

Matt Weston (Ryan Reynolds) est un jeune bleu de la CIA qu'on a installé au Cap (Afrique du Sud) dans une Safe House (titre original du film d'ailleurs). Une safe house est une planque où la CIA vient si le besoin s'en fait ressentir faire ses basses besognes. Matt en est le concierge et ses supérieurs lui demande de préparer une salle d'interrogatoire pour un certain Tobi Frost. Ce dernier est une légende vivante au sein de la CIA, il fut l'un  de leur peilleur élément expert en psychologie et en manipulation. Mais il est surtout un traître recherché sur quatre continents car il vend au plus offrant des informations sur l'agence.

L'interrogatoire tourne au drame lorsqu'un commando attaque la planque pour retrouver Frost. Matt et Frost s'échappe de justesse. Notre jeune bleubite est donc contraint d'assurer la protection de Tobin jusqu'à la prochaine safe house et voit alors la chance tant espérée de faire ses preuves. Cependant il ne sait pas que Tobin a aussi quelques tours dans sa manche...

 

Le film commence très bien, mais vraiment bien. Les deux acteurs principaux jouent plutôt bien, surtout Denzel Washington, pour ma part ça fait pas mal de temps que je l'avais pas vu aussi à l'aise dans un rôle. Ryan Reynolds est quant lui convaincant dans le personnage de la bleusaille ignorée mais qui au final se révèle douée. 

La mise en scène et la réalisation collent à la trame de fond, même si parfois le film est un peu brouillon concernant les scènes d'action. Et le fait de saturer parfois le couleur, je suis pas trop fan, mais ça le fait.

Maintenant les points qui fâchent. Le film comment vraiment bien, on nous présente les deux personnages principaux et pour ma part je m'attendais à une sorte de partie d'échecs du genre Karpov vs Fisher. Alors qu'on fait c'est plus un jeu du chat et de la souris du genre Tom & Jerry. Mais ça encore ça peut passer, car ce qui compte c'est plus la relation qui va s'installer entre Toby et Matt.

Ce qui m'a déplu c'est l'incohérence du film. Quand un tel long métrage qui met en scène une situation incongru, mais pas impossible d'où la réalité dans laquelle s'instaure le récit : une fiction à notre époque mais qui n'a rien de purement fantaisiste avec des personnages qui peuvent exister.

Et bien, quand on prend tout ces paramètres, à mon sens, il y a des choses que l'on peut pas se permettre. Cela même pour les bienfaits de la mise en scène. 

Je vais prendre un seul exemple et m'arrêter là. 

 

A un moment dans le film, quand Matt assure la protection de Tobin (qui est je le rappelle un expert en psychologie, un baroudeur, la légende la CIA) , l'agence lui dit de se rendre dans un stade de football, LORS D'UNE RENCONTRE, afin des récupérer un GPS qui lui indique où aller. Donc le stade est complètement blindé et y a des flics tous les deux mètre... Sérieusement, à aucun moment  les mecs de l'agence se sont dit "peut être que Tobin trouvera une opportunité pour s'enfuir, bah on tente quand même osef de sa légende" ou bien encore "bah pourquoi il irait chercher un GPS ? On a qu'à le guider, non... vous voulez faire compliquer." 

Dés lors je n'ai pas arrêter de faire attention aux petites et grosses incohérences du film. Mais est ce que ça existe un film cohérent ?

 

Et pourtant le film commençait vraiment bien...

Publié dans Ciné

Commenter cet article