[CINE] Chronicle

Publié le par cinenoob

Chronicle

 

"Il est une expérience éternelle que quiconque dispose du pouvoir tend à en abuser."

(ou un truc dans le genre...)

-Montesquieu-

Andrew, Matt et Steve, trois lycéens de la ville de Seattle vont se voir dotés de pouvoirs surhumains après être entrer en contact avec une sorte de substance minérale et végétale. Après avoir domestiquer leurs pouvoirs, ils utilisent leurs capacités essentiellement pour faire les cons, mais se rendent vite compte qu'ils peuvent avec de l'entraînement aller bien au delà du simple tour d'escamotage. Les trois jeunes hommes sont désormais liés par ces pouvoirs alors que tous les opposait. 

Matt est le cousin d'Andrew, philosophe il est l'intellectuel de la bande, celui qui a les pieds sur terre et qui comprend en premier l'étendu de leurs pouvoirs et de ce fait, impose des règles. Steve, le sportif, le beau gosse, le riche, bref le gars le plus populaire du lycée. Et enfin Andrew, le cassos (cas social), pauvre, père alcoolique, mère mourante, un physique pas top et le martyr des gros durs de son lycée. C'est ce dernier qui filme les "chroniques" de leur existence de sur homme. 

Plus on avance de le film, et plus leurs pouvoirs se développent, plus ils prennent conscience de la puissance qui est à leurs dispositions et décident de faire des choix, bons comme mauvais...

 

Alors oui, quand on voit de quoi est constitué le trio, on sait d'avance lequel des trois va partir en sucette. Mais ça ne  gâche rien au film, ce qui compte c'est pourquoi et comment il part en sucette. 

Dans l'ensemble les acteurs sont plutôt à l'aise dans leurs bottes, ce qui est facile quand c'est filmé caméra au poing. C'est ce dernier aspect que je repproche au film. Je comprends que c'est pour donner plus de réalisme au film, mais au final avoir constamment le point de vue d'Andrew (sauf durant quelques minutes) et voir comment il vit sa minable existence, fait que le film est presque complètement concentré sur lui, du moins c'est ce que j'ai ressenti. Mais d'un autre côté c'est lui qui dans le cadre du scénario est le personnage avec le plus de profondeur, celui sur lequel il est plus intéressant de travailler, de voir sa réaction aux nouveaux pouvoirs.

Toutefois je trouve que le choix de réaliser le film caméra au poing, c'est pas top. D'ailleurs à la fin je me suis demandé comment ils allaient faire pour filmer la déchéance d'un des personnages et son flot de colère. Parce que voir un surhomme péter un câble sur un ville via des caméra de police ou de surveillance, hein ... La pirouette scénaristique/technique utilisée est très bien trouvée pour filmer la fin du film, je trouve.

Le film m'a plu, essentiellement pour son caractère très comics. J'ai vraiment eu l'impression de lire un comics d'assez bonne qualité, j'en lis d'ailleurs pas mal. Et ça m'a fait penser au triptyque écrit par W.Ellis et dessiné par J.J. Ryp et G.Gastonny : Black Summer - No Hero - Supergod. Des comics basé sur le thème du pouvoir et son utilisation, entre autres choses hein, parce que y a pas que ça dans ces trois comics, ça m'y a juste fait penser. D'ailleurs je vous recommande ces comics qui sont vraiment d'une très bonne qualité tant scénaristique qu'artistique. 

Chronicle doit être vu comme si on lisait une BD... Est ce que c'est faisable d'ailleurs ça xD !?

 

Enfin pour finir, une petite vidéo dans laquelle Max Landis (scénariste de Chronicle et fils de Jhon Landis aussi) explique les conséquence de la mort de Superman dans le monde des comics. Une analyse à la fois drôle et fine pour peu qu'on comprenne l'anglais. 

 

Publié dans Ciné

Commenter cet article